Séminaire Forêts, Climat et Société « Bioéconomie et forêt, quelles questions pour nos recherches ? » 4 avril 2023

Le 9ème Séminaire Forêts, Climat et Société animé par Meriem Fournier sur le thème « Bioéconomie et forêt, quelles questions pour nos recherches ? » aura lieu le 4 avril 2023, à 14h, dans la salle Jacamon 1 à Agroparistech Nancy, avec le soutien financier du LabEx ARBRE.

Résumé:
La bioéconomie est une stratégie c’est à dire un concept sociopolitique. Repoussoir pour les uns qui y voient la surexploitation des ressources du vivant au service d’une économie sauvage, indispensable pour d’autres qui y voient la fin de l’exploitation des ressources fossiles non renouvelables, cette stratégie évolue et peut prendre plusieurs formes décodées par les économistes et politistes. Si on va jusqu’à l’associer à “l’économie de la vie” de Jacques Attali (1), c’est la stratégie qui permet de se préparer à ce qui vient, en réponse aux crises planétaires que les activités humaines provoquent. En 2020, INRAE a publié une réflexion prospective interdisciplinaire qui définit des priorités de recherche pour la bioéconomie (2). Cette prospective met l’accent sur le “nexus” bioéconomie qui force la rencontre entre sciences des écosystèmes et des ressources naturelles, sciences des technosystèmes qui s’intéressent aux processus de transformation et de mise en marché par les entreprises, et sciences économiques et sociales qui décodent les systèmes humains (la politique, la législation, les règlementations, les organisations territoriales à mondiales …). Le rapport INRAE insiste aussi sur la dimension territoriale en tant que priorité de recherche pour aborder comment se construit la bioéconomie opérationnelle. Bien que des chercheurs des communautés forêt bois aient participé à ce rapport de prospective, les priorités énoncées demandent un effort de traduction pour les rendre pertinentes et applicables pour le secteur forêt bois. Mais ce rapport a le mérite de nous engager à aborder le nexus de la bioéconomie entre biodiversité, biosourcé, biotechnologie et le “bio” comme projet de société. Dans ce contexte, la filière forêt bois est-elle spontanément un modèle pour la bioéconomie ou au contraire une filière du passé à transformer en suivant l’exemple d’autres filières plus récentes de valorisation non alimentaire de la biomasse ? quelle est la place de l’arbre dans les stratégies et représentations de la bioéconomie ? En quoi les recherches sur la bioéconomie concernent la biologie de l’arbre ou l’écologie des forêts ? Symétriquement, comment est-ce que la bioéconomie impacte les recherches en sciences du bois qui travaillent sur les procédés et produits issus de la matière première bois via par exemple la chimie verte ou des substances naturelles, l’écoconception de la construction … Et surtout quelles priorités de recherche pour aborder la complexité des interactions dans le nexus.

(1) Jacques Attali. L’économie de la vie. Fayard. 2020.(2) Monique Axelos et al.. Réflexion prospective interdisciplinaire bioéconomie – Rapport de synthèse. INRAE. 2020, 70 p. ⟨hal-02866076⟩

Pour celles et ceux qui ne pourront pas assister en présentiel, vous pourrez le faire à distance en vous inscrivant au lien suivant :
https://inrae-fr.zoom.us/webinar/register/WN_Z_132NzQSiiL-BbK_LC0-Q

Equipe d’organisation :
Nikola Besic (LIF, ENSG/IGN) –  nikola.besic@ign.fr
Lesly Cassin (UMR Beta, Université de Lorraine) – lesly.cassin@univ-lorraine.fr
Julien Sainte-Marie (UMR Silva, AgroParisTech) – julien.sainte-marie@agroparistech.fr

ReGeFoR 2023 : Complexifier la structure et la composition des forêts pour les adapter au changement du climat et de nos sociétés ? 19-21 juin 2023

Thèmes abordés : 
Quel état des lieux pouvons-nous collectivement poser pour apprécier l’intérêt du mélange ? Et plus largement la complexité de composition et de structure des forêts est-elle un atout pour faciliter leur adaptation au changement climatique et répondre aux défis de gestion de la biodiversité ? Cette complexité est-elle un gage d’agilité face aux incertitudes ? La complexité des forêts intègre en effet les mélanges d’espèces à différentes échelles spatiales, la diversité génétique dans les populations, la complexité naturelle ou créée, des structures diverses impliquant le bois mort, les dendromicro-habitats et autres micro-habitats forestiers, les mélanges pied à pied, par bouquets ou parquets (au sein des unités de gestion), les irrégularités de structure ou d’âges, les mosaïques paysagères, ….

Le séminaire lieu du 19 au 21 juin 2023 à INRAE Grand Est Champenoux, avec le soutien du LabEx ABRE.
Infos et inscription : site web de l’évènement

Séminaire “Ensemble, sauvons la forêt de Chantilly, exemple d’un programme de recherche – action” 09/02/23

La Forêt de Chantilly est atteinte par le dépérissement de sa chênaie. Grâce à un consortium piloté par le LabEx ARBRE, un programme de recherche-action interdisciplinaire de très grande envergure (12 laboratoires, plus de 40 chercheurs) a été co-construit avec les acteurs cantilliens et mis en place depuis 2020 pour faire de cette forêt un laboratoire in-situ d’adaptation des forêts au changement climatique. La démarche ainsi que les résultats acquis à ce jour, et quelques éléments de discussion seront présentés lors de ce séminaire coorganisé par les unités BEF et LSE.

Contact : laurent.saint-andre@inrae.fr

Séminaire IGN/AgroParisTech/LabEx ARBRE

Séminaire IGN/AgroParisTech/LabEx ARBRE
Ressources forestières et halieutiques : dynamique, modélisation, et appui aux politiques publiques dans un contexte incertain et contraint

14 octobre 2021 à 9h30

Salle de conférence

Centre INRAE-Champenoux

Ce séminaire scientifique est organisé par l’IGN et AgroParisTech dans le cadre de la soutenance de thèse de Timothée Audinot : Développement d’un modèle de dynamique forestière à grande échelle pour simuler les forêts françaises dans un contexte non-stationnaire. Thèse de doctorat Université de Lorraine, école doctorale SiReNa, Direction : J-D Bontemps (IGN), H Wernsdörfer (AgroParisTech).

Inscription et passe sanitaire requis

Contexte & Programme

 

 

 

 

 

 

 

 

Soutenance HDR

Laure VIEUBLE GONOD soutiendra son HDR intitulée : “Effets des propriétés indigènes du sol et des activités anthropiques sur les microorganismes du sol et leurs activités en contexte agricole” le vendredi 12 mars à partir de 9h devant le jury composé de : Dominique PATUREAU (rapportrice), Sylvie RECOUS (rapportrice), Lionel ALLETTO (rapporteur), Claire CHENU (examinatrice) et Fabrice MARTIN LAURENT (examinateur)

Elle se déroulera complètement en distanciel et sera accessible avec le lien suivant :
https://eu.bbcollab.com/guest/cac0251ff3254c46a14f4c759bb65074

Vous trouverez ci-dessous un résumé des travaux qui seront présentés :

Les organismes du sol et en particulier, les microorganismes du sol, jouent un rôle clef dans le fonctionnement des sols et sont impliqués dans de nombreux services écosystémiques. La biodiversité des sols a besoin d’être davantage onnue afin que l’on puisse mieux la diagnostiquer et la piloter dans le but de restaurer, maintenir et améliorer les services rendus par les sols. Les recherches développées jusqu’à aujourd’hui ont donc consisté à mieux comprendre le fonctionnement microbiologique des sols (et notamment la biodégradation) dans un contexte agricole. Le fonctionnement microbiologique des sols est contrôlé par les propriétés indigènes du sol mais peut également être impacté par les activités anthropiques et notamment les pratiques agricoles. Plus spécifiquement, mes activités de recherches, qui se déclinent à différentes échelles spatiales (du µm à la parcelle) ont porté sur l’impact de i) la structure du sol sur les microorganismes du sol et leurs activités et ii) des pratiques agricoles sur les microorganismes et leurs activités (biodégradation et devenir des pesticides dans les sols, recyclage des produits résiduaires en agriculture).

Pour ce faire, j’ai mis en oeuvre des approches essentiellement expérimentales mais j’ai également participé occasionnellement à des travaux de modélisation. Mes travaux sont à la fois fondamentaux et mécanistes mais également finalisés, ces derniers ayant pour objectifs d’apporter des éléments de réponses vis-à-vis de questions sociétales (polluants émergents, valorisation des déchets…). Mon projet de recherche pour les années à venir vise à approfondir les thématiques de recherche initiées tout en diversifiant les contextes (rural, périurbain, urbain) et en considérant d’autres systèmes de culture (alternatifs vs conventionnels) en lien avec des demandes sociétales et politiques fortes (besoin de nature en ville, développement de l’agroécologie, changement climatique…) et à prendre en considération les autres organismes du sol et en particulier la faune pour développer des connaissances sur les réseaux trophiques et les relations diversité-fonctions-services écosystémiques.

Mots clés : sol, bactéries, champignons, distribution spatiale, minéralisation, accessibilité, diffusion, advection, pesticides, produits résiduaires organiques

Summer School FORMON

ICP Forests / SwissForestLab / NFZ.forestnet are pleased to announce that registration is open for the 2021 Summer School FORMON “Forest Monitoring to assess Forest Functioning under Air Pollution and Climate Change” in Davos, Switzerland, 22-28 August 2021

More info at: https://www.wsl.ch/en/about-wsl/events/details/swissforestlab-summer-school-2021.html

Soutenance HdR

Cyrille Rathgeber soutiendra son habilitation à diriger des recherches (HdR) intitulée :

“Écophysiologie de la Formation du Bois : Concepts, Méthodes et Applications”

jeudi 5 septembre 2019 à partir de 14h00

Salle de conférence du Centre Inra Grand Est-Nancy