Assistant de recherche (post-doc) en analyse quantitative de la croissance forestière en relation avec le changement climatique

18-mois poste d’assistant de recherche (post-doc) en analyse quantitive de la croissance forestière en relation avec le changement climatique

Un poste postdoctoral est disponible au centre INRA de Nancy-Lorraine. Ce poste est offert dans le cadre du projet GRECOFORCC financé par LabEx ARBRE et menée en partenariat avec des chercheurs du Laboratoire de l’Inventaire Forêt  (LIF) et l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière Information (IGN) en France, et le Department of Forest Inventory, Austrian Research Centre for Forests (BFW) en Autriche.

 

Le projet GRECOFORCC :

Contexte – Le réchauffement récent questionne la durabilité de la production forestière, et amène à examiner la diversité de réponse des espèces d’arbres, pour identifier indiquant leur aptitude potentielle à des fonctions de production. Les espèces résineuses à croissance rapide, et qui contribuent fortement à l’activité de production en Europe, sont de premier intérêt. Du fait qu’elles proviennent de zones montagneuses ou de régions nordiques plus froides et ont été introduites dans des plaines et collines plus chaudes, ou parce qu’elles occupent des régions plus méridionales d’Europe où la contrainte hydrique pourrait s’accroître, leur réponse n’est a priori pas uniforme.

Démarche – A partir d’une collaboration entre équipes de recherche en inventaire françaises et autrichiennes, les objectifs sont : 1) de mettre en évidence les tendances et anomalies récentes de croissance des principales espèces résineuses européennes, présentes dans des contextes océaniques, continentaux ou montagnards, et représentatives de niches climatiques contrastées, 2) d’étudier leur relations avec des facteurs climatiques pour inférer leur comportement possible à plus long terme. La croissance forestière sera décrite à une résolution annuelle sur des domaines forestiers larges, une originalité permise par les progrès récents des inventaires forestiers français et autrichiens.

Approches – Les espèces étudiées comprennent l’épicéa commun, le sapin, le pin sylvestre et le mélèze, étudiés dans les deux pays, et le pin maritime et le douglas en France. Ces espèces seront étudiées dans leurs contextes natifs et d’afforestation, et dans des communautés de référence permettant d’isoler les signaux environnementaux. Par une approche statistique, des chronologies annuelles de croissance forestière cumulée sur des domaines régionaux seront construites, fournissant un aperçu original de l’impact du réchauffement récent (25 ans). La croissance de ces espèces sur des gradients climatiques sera ensuite modélisée, pour extrapoler leur comportement qualitatif futur.

Résultats et impacts attendusLe projet permettra d’apprécier les tendances de croissance récentes d’un ensemble élargi d’espèces résineuses européennes, et fournira aussi des bases consistantes pour le développement d’indicateurs de la performance des espèces et des systèmes de production forestière, ainsi que pour un outil de monitoring du changement climatique sur les forêts.

 

_____________________

Description du poste :

  • Contexte Durabilité de la productionforestière des forêts résineuses européennes (France, Autriche) dans un contexte de réchauffement climatique. Nouveauté de l’information de croissance à résolution annuelle dans les inventaires forestiers nationaux correspondants.
  • ObjectifsAnalyse de la croissance annuelle de forêts résineuses françaises et autrichiennes constituées par l’épicéa commun, le sapin, le pin sylvestre et le mélèze, complétées par le douglas et le pin maritime en France. Modélisation statistique de chronologies de croissance à résolution annuelle sur des ensembles régionaux. Modélisation des relations croissance-climat à partir des données européennes E-OBS.
  • Fonctions/ResponsibilitiésLe post-doctorant conduit les recherches sur ces deux objectifs et en assure la valorisation, d’abord à l’IGN/INRA sur les données françaises (9 mois, sous la responsabilité de JD Bontemps), puis en Autriche sur les données autrichiennes (6 mois, sous la responsabilité de T Gschwantner) avant d’en faire la synthèse, de retour à l’IGN/INRA. Deux réunions inter-équipe permettront de faire le point en cours et en fin de projet.

Pré-requis :

  • Connaissances — Science forestière, inventaire forestier, dendroécololie;
  • CompétencesModélisation statistique (modèles à effets aléatoires, BRTs), gestion de grands jeux de données (inventaire forestier et climat), connaissance en bases de données;
  • AptitudesTravail en équipe, qualité de rédaction écrite et orale.
  • ComportementForte capacité d’adaptation, aptitude à communiquer facilement, aptitude à rendre compte.

Langues de travail :
En France — Français/Anglais (+ rudiments français pour données d’inventaire)
En Autriche — Anglais / Allemand (rudiments allemand appréciés pour données d’inventiare)

Organisme Employeur :  Institut National de Recherche Agronomique (INRA)
Département & Equipe de recherche :
— Laboratoire de l’Inventaire Forestier (LIF), France
— Insitut National de l’Information Géographique et Forestière (IGN), France
— Department of Forest Inventory, Austrian Research Centre for Forests (BFW), Autriche

Durée du contrat : 18 mois
(9 mois en France + 6 mois en Autriche + 3 mois en France)
Salaire :  2,611 euros / mois (salaire brut mensuel indicatif), temps plein

Date limite des candidature — 30 mai 2016

Comment postuler
Veuillez envoyer (par mél) votre CV, une lettre de motivation et deux lettres de recommandation à :

Jean-Daniel Bontemps
IGN / LIF
11 rue de l’Ile de Corse
54000 Nancy
email:  jean-daniel.bontemps@ign.fr
cc: thomas.gschwantner@bfw.gv.at

**  La thèse de doctorat doit avoir été soutenue avant le lancement du contrat

 

_____________________________________

Publications de l’équipe

 

Charru M., Seynave I., Morneau F., Bontemps J-D (2010) Recent changes in forest productivity: An analysis of national forest inventory data for common beech (Fagus sylvantica L.) in northeastern France. Forest Ecology and Management 260:864-874

Charru M., Seynave I., Hervé J-C., Bontemps J-D., (2014) Spatial patterns of historical growth changes in Norway spruce across Western European mountains and the key effect of climate warming. Trees 28:205-221

Bontemps J-D., Bouriaud O. (2014) Predictive approaches to forest site productivity: recent trends, challenges and future perspectives. Forestry 87:109-128

Gschwantner T. (2006) Growth changes from the Austrian forest inventory data and their climatic causes. PhD dissertation, BFW, Vienna, Austria.

Berger A., Gschwantner T., McRoberts R., Schadauer K. (2014) Effects of Measurement Errors on Individual Tree Stem Volume Estimates for the Austrian National Forest Inventory. Forest Science 60:14-24