Actions thématiques

wps

Organisation de l’animation scientifique

Le Bureau exécutif d’ARBRE a souhaité la mise en place de groupes de travail autour des quatre actions thématiques (work packages) du LabEx avec pour objectifs :

– De faciliter une connaissance réciproque des recherches menées dans les différentes unités, cela pourra passer par un état des lieux des recherches en cours sur chaque action thématique (et notamment au sein de chacune des unités impliquées dans ARBRE), afin que chacun puisse prendre connaissance des recherches en cours et des méthodologies développées.
– D’identifier les besoins et être force de proposition pour la mise en place des actions concrètes qui en découlent dans chaque actions thématiques (mise en place de futurs projets multidisciplinaires, partage de techniques et de sites ateliers, etc.). ARBRE financera les projets co-construits et soutiendra des actions favorisant le rayonnement du LabEx.

Les animateurs d’actions thématiques (WP1 : Francis Martin, WP2 : Laurent Saint-André, WP3 : Philippe Gérardin et WP4 : Anne Stenger) sont nommés dans un premier temps pour une durée de 4 ans ; la composition de l’équipe d’animation pourra ensuite évoluer au besoin. Le rôle des animateurs des actions thématiques est de mettre en place des actions innovantes, de favoriser des échanges et d’organiser des séminaires scientifiques et techniques. Les animateurs organiseront plusieurs séminaires d’échanges par an et par actions thématiques).

L’animation des actions thématiques se fera avec l’aide du LabEx (accompagnement par la chargée de projet et sollicitation du comité de direction au besoin).

WP1 : Interactions arbres-microorganismes

Cette action thématique intègre les savoir-faire et les outils de la génomique pour identifier les principaux réseaux de gènes contrôlant les interactions sol-microorganismes-arbres, ainsi que le développement et le fonctionnement des arbres. Elle se décline autour de quatre axes : (i) génomique comparative d’arbres (peupliers) et de micro-organismes modèles, (ii) génomique des populations et du paysage pour identifier les gènes impliqués dans l’adaptation à l’environnement des champignons forestiers, (iii) caractérisation des réseaux d’expression spatio-temporelle de ces gènes, et (iv) compréhension des mécanismes déterminant la résilience des arbres aux stress biotiques et abiotiques, avec une attention particulière portée aux systèmes de détoxication redox et aux réponses au stress hydrique. Cette action thématique permettra d’identifier les circuits qui conditionnent l’adaptation des arbres et des microorganismes associés, à un environnement en perpétuel changement.

WP2 : Fonctionnement de l’écosystème forestier et de dysfonctionnement dans un environnement en mutation

La recherche forestière est confrontée aux demandes des politiques publiques et de la gestion forestière qui visent à produire plus de bois tout en préservant les potentialités écologiques et la biodiversité des écosystèmes forestiers. Pour faire face à ces demandes en apparence contradictoires, les équipes impliquées dans ARBRE concentrent leurs compétences et leurs forces pour comprendre: (i) les mécanismes impliqués dans les réponses des écosystèmes forestiers à un environnement changeant, (ii) la variabilité de ces mécanismes en considérant à la fois les facteurs internes (propriétés du sol, la composition des communautés microbiennes) et les facteurs externes (climat, gestion forestière), (iii) le rôle de la diversité des espèces et de la variabilité spatiale de cette diversité dans la résilience des écosystèmes forestiers aux changements globaux, et (iv) la gestion des changements d’échelles de ces mécanismes pour obtenir des outils intégrés (de la molécule à l’écosystème, à la région et au pays).

WP3 : Améliorer la compétitivité du secteur bois

Les objectifs à long terme du WP3 sont : (i) de mieux comprendre les mécanismes de dégradation du bois par les micro-organismes, (ii) de mieux prévoir la durabilité naturelle du bois vis-à-vis des micro-organismes pour limiter le recours à l’utilisation de produits de préservation, (iii) de développer des produits ou matériaux bio-sourcés innovants à partir de la biomasse lignocellulosique et (iv) de développer des outils d’aide à la décision pour analyser l’impact économique et environnemental  du développement de nouveaux  marchés liés à l’utilisation croissante de biomasse ligno-cellulosique.  Dans ce cadre, la plus-value du Labex ARBRE  sera de stimuler l’interdisciplinarité entre des chercheurs des Sciences du bois, des biologistes et des économistes pour favoriser les interactions entre la filière amont liée à l’exploitation forestière et la filière avale liée à l’utilisation du bois, les scientifiques et les décideurs institutionnels dans le but d’améliorer la compétitivité de la filière forêt-bois française en tenant compte de sa diversité et de ses particularités comme notamment sa richesse en essences feuillues.

 WP4 : Evaluation économique des services écosystémiques des forêts.

Objectifs de long terme : Un des objectifs du WP 4 est de concevoir des méthodes économiques originales pour valoriser la biodiversité comme service environnemental, en se basant sur des indicateurs biotechniques robustes élaborés à différentes échelles spatiales. L’originalité du WP 4 est basée sur un dialogue construit entre économie et écologie. Ce WP se concentrera d’abord sur la biodiversité dans la mesure où ce service est représentatif des préoccupations en termes à la fois de politiques publiques et de demande sociale. Les méthodes développées dans ce WP 4 seront susceptibles d’être revisitées et appliquées à d’autres services tels que le stockage du carbone (en lien avec le WP2, tâche 2) avec l’objectif d’aboutir aux enjeux plus globaux liés à la multifonctionnalité des forêts.