Ouvrage – Les plantes au rythme des saisons

Un ouvrage…

Couverture_OuvrageLe changement climatique bouleverse les rythmes saisonniers de nombreuses espèces. Bourgeonnement, floraison, maturation des fruits, coloration des feuilles, autant d’événements clés de la vie d’un arbre dont le calendrier est perturbé. Cet ouvrage vise à faire découvrir au plus grand nombre la phénologie, science qui étudie le cycle de vie annuel des plantes en fonction des conditions climatiques. Un domaine de recherche de plus en plus mis en lumière dans le contexte du changement climatique.

Quelles conséquences ces bouleversements auront-ils sur le devenir des espèces et le fonctionnement des écosystèmes ? Peut-on prévoir ces changements ? Autant de questions auxquelles les auteurs du livre répondent ici de manière claire et pédagogique.

Ce livre permettra au lecteur de s’initier à l’observation phénologique avec 79 espèces de plantes communes (hêtre, mélèze, pêcher, anémone…). Il y trouvera pour chaque espèce : des critères d’identification illustrés de très belles aquarelles, l’écologie et la répartition de la plante, le calendrier du cycle annuel et les différents stades phénologiques photographiés.

 … mais aussi une exposition itinérante pour expliquer les enjeux de l’observation phénologique

Photos expositionL’exposition Les plantes au rythme des saisons est une introduction à la phénologie des plantes. Elle invite le grand public à découvrir les rythmes saisonniers de la flore qui nous entoure et l’évolution de ces cycles dans le contexte du changement climatique. Elle propose également de se familiariser avec la science complexe qu’est la phénologie. En mêlant approche artistique, initiant le spectateur au « plaisir d’observer », et vulgarisation scientifique, l’exposition vise aussi à encourager les citoyens à rejoindre des programmes de sciences participatives tels que l’Observatoire des Saisons.

———————-

Une partie de l’exposition itinérante, ainsi que les aquarelles originales de Fabrice Bonne (UMR EEF), qui illustrent les 79 espèces décrites dans le livre, sont exposées durant tout le mois de juin au Centre INRA de Champenoux.

A new book on Truffles

truffes

Cet ouvrage est le fruit de près de quarante années de recherches sur les truffes. Il aborde le genre Tuber dans son ensemble. Il traite donc des truffes du monde, Europe, Asie et Amérique du Nord. Il décrit les différentes espèces, donne les caractères essentiels de leur écologie et traite ensuite de la paléogéographie et des relations existant entre les espèces des différents continents. Les différents aspects de la biologie du genre Tuber sont ensuite abordés : état symbiotique, génome, « brûlés », cycle sexué, nutrition carbonée et azotée, métabolisme secondaire, bactéries associées. Sont ensuite traitées les principales espèces comestibles et leur état de domestication dans une perspective historique. L’ouvrage intègre les nouvelles connaissances dans les itinéraires techniques des différents types de trufficulture en prenant en compte les progrès réalisés à la fois en Europe et en Australie. En annexe sont abordés des aspects plus techniques : mycorhization contrôlée, matière organique, eau, conduite de l’irrigation, changements climatiques, arômes artificiels. Ce livre est destiné à tous ceux qui s’intéressent aux truffes, scientifiques, ingénieurs et techniciens, trufficulteurs ou amateurs.

Tiques, maladie de Lyme et autres maladies à tiques – Projet CITICKS

Une conférence de presse était organisée par le service Presse-Opinion de l’INRA le 19 mai 2017.

posterA cette occasion, Jean-François Cosson, Directeur de recherche, a présenté le projet de recherches participatives partenarial Citicks qui associe le Laboratoire d’Excellence ARBRE, l’INRA et l’Université de Lorraine ainsi que le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement.

Ce projet ambitionne de faire travailler ensemble des chercheurs et des acteurs de la société civile intéressés par les tiques et les maladies qu’elles transmettent, notamment la maladie de Lyme. Pour la première fois, encadrés par des chercheurs, les citoyens vont pouvoir participer à l’effort de recherche, depuis l’observation jusqu’à l’interprétation des résultats en passant par l’échantillonnage et l’expérimentation. Ils vont contribuer à la construction des questions de recherches et pouvoir débattre avec des experts sur les controverses existantes et les nouvelles connaissances générées par le projet. Ce projet va débuter par une phase pilote en région Grand Est, en partenariat avec le réseau des laboratoires Tous Chercheurs et Lorraine Université d’Excellence.

Pour plus d’informations : communiqué et dossier de presse

Séminaire – 26 juin 2017

AgroParisTech Nancy, l’INRA, le LabEx ARBRE et l’ONF, associés au Pôle Fibres-Energivie, à la Fondation Fransylva et à l’ANSES,

mettent en place un projet de Territoire d’innovation de grande ambition (ou TIGA)

en réponse à l’Appel à manifestation d’intérêt du PIA 3.

+

AgroParisTech Nancy

lance un Living Lab qui sera une des pierres angulaires du futur TIGA.

—-

Une présentation de ces deux projets se fera

le lundi 26 juin de 14h à 16h, Centre AgroParisTech de Nancy, Amphi A.

Dynamics of responses to canopy opening in beech trees

Ph.D. defense

Estelle NoyerRéponses des perches de hêtre (Fagus sylvativa L.) à l’ouverture de la canopée : approche multidisciplinaire et multi-échelle.

Friday 12 May at 9.30 am at AgroParisTech-Nancy (Amphithéâtre A).

Abstract: Opening of the canopy exhibits advantages (resources availability) but also new constraints (wind, higher evaporative demand). Rather well documented in saplings, response dynamics to canopy opening is less known in large trees. The thesis aims to identify the dynamics of responses to canopy opening in beech trees suppressed during long periods. Adopted approach is multi-disciplinary and multi-scale, based on a retrospective analysis of axial and radial growth, anatomy and biomechanical traits. For suppressed trees, the competition for light results in preferential allocation of biomass to axial growth in comparison with radial growth resulting in trees with high slenderness. Moreover, one third of suppressed trees are sagging. After the release, high slenderness presents a biomechanical risk: 15 from 36 trees are broken by the wind two years after the release. To increase their safety against the wind-break, trees reduce their axial growth during four years after the release and boost their radial growth reaching a stabilisation plateau after two years likely due to the size and resources limitations. Trees with lean angle higher than 6° up-right after the release. The tree ring hydraulic conductivity increases and stabilises after two year also. The dynamics of responses to canopy opening are therefore clearly trait dependent. Moreover, integrative approach highlighted the importance of size in the responses to canopy opening: while saplings adjust both wood tissue properties and tree geometry, large trees rely only on geometry adjustments.

Key-words : Fagus sylvatica, growth, biomechanics, anatomy, canopy opening, wood.

Seminar – Oscar Pérez Priego

A seminar by Oscar Pérez Priego, Max Planck Institute for Biogeochemistry (Jena, Germany) entitled:

‘Experiences from carbon, water and nutrient cycles studies in (semi-)arid ecosystem’

will take place on Monday 24th April 2017 at 11.00 am in the Tilleul room at INRA Champenoux

Symposium Regulation Redox regulation: Historical background and future developments

Faculté des sciences, Amphitheater 8, Vandoeuvre-lès-Nancy, Université de Lorraine

March 29-31, 2017

Redox regulation referred to as post-translational modifications affecting protein cysteine residues is of great importance for many biological processes. A milestone was the discovery in the 70s that photosynthesis is regulated at several entry points by such modifications. However, over the last decade, it has become obvious in all organisms that additional cellular functions and signaling pathways are controlled by redox changes, some of these being relevant for human health or microbial development and virulence. This redox biology symposium is the third of a series initiated in 2013 in Kaiserslautern followed by a second edition in 2015 already in Nancy. This edition will deal with redox regulation in eukaryote and bacterial systems with emphasis on plants as it is organized in the honor of Pr Jean Pierre Jacquot, who has made pioneering discoveries in this field and will officially retire in 2017.