Réponses des perches de hêtre à l’ouverture de la canopée

Estelle Noyer a  le plaisir de vous convier à la soutenance de sa thèse intitulée: “Réponses des perches de hêtre (Fagus sylvativa L.) à l’ouverture de la canopée : approche multidisciplinaire et multi-échelle.

La soutenance aura lieu le vendredi 12 mai à 9h30 en Amphithéâtre A à AgroParisTech à Nancy.

Résumé :

L’ouverture de la canopée présente des avantages (disponibilité des ressources) mais aussi de nouvelles contraintes (vent, demande évaporative, etc.). Souvent étudié chez les semis, la dynamique de réponses est peu renseignée chez les grands arbres. Cette thèse vise à identifier les dynamiques de réponses à l’ouverture de la canopée chez des perches de hêtre dominées durant de longues périodes. L’approche adoptée est multidisciplinaire et multi-échelle, basée sur une analyse rétrospective de la croissance radiale et axiale, d’anatomie et de traits biomécaniques. Sous couvert, la compétition pour la lumière fait que les perches favorisent la croissance axiale devant la croissance radiale résultant en un élancement important. Par ailleurs, un tiers des perches s’affaisse. Après ouverture, l’élancement des perches présente un risque biomécanique : 15 sur 36 perches libérées ont été cassées par le vent deux ans après l’éclaircie. Pour se stabiliser face au vent, la croissance axiale des perches est diminuée pendant quatre ans après l’éclaircie tandis que la croissance radiale augmente et atteint un plateau après deux ans probablement à cause des limitations liées à la taille et à l’accès aux ressources. Les perches ayant une inclinaison initiale supérieure à 6° se redressent après l’éclaircie. La conductivité hydraulique potentielle du cerne augmente et se stabilise elle aussi après deux ans. Les dynamiques de réponses sont donc clairement spécifiques du trait étudié. Par ailleurs, l’approche intégrative a permis de mettre en évidence l’importance de la taille des individus dans les mécanismes de réponses : tandis que les semis modifient et la croissance et les propriétés des tissus, les perches se reposent sur l’ajustement de leur géométrie.
Mots-clés : Fagus sylvatica, croissance, biomécanique, anatomie, ouverture de la canopée, bois.

Symposium Regulation Redox regulation: Historical background and future developments

Faculté des sciences, Amphitheater 8, Vandoeuvre-lès-Nancy, Université de Lorraine

March 29-31, 2017

Redox regulation referred to as post-translational modifications affecting protein cysteine residues is of great importance for many biological processes. A milestone was the discovery in the 70s that photosynthesis is regulated at several entry points by such modifications. However, over the last decade, it has become obvious in all organisms that additional cellular functions and signaling pathways are controlled by redox changes, some of these being relevant for human health or microbial development and virulence. This redox biology symposium is the third of a series initiated in 2013 in Kaiserslautern followed by a second edition in 2015 already in Nancy. This edition will deal with redox regulation in eukaryote and bacterial systems with emphasis on plants as it is organized in the honor of Pr Jean Pierre Jacquot, who has made pioneering discoveries in this field and will officially retire in 2017.

Séminaire de Michiel VOS

(Lecturer, European Centre for Environment and Human Health, University of Exeter, UK)

Dr. Michiel Vos fera une conférence sur le thème

‘Natural variation in the social bacterium Myxococcus xanthus’

le Jeudi 9 mars 2017 à 14h00 à la Faculté des Sciences à Nancy – Amphi 7

The soil bacterium Myxococcus xanthus is best known for its ability to build multicellular fruiting bodies. This form of social development has been shown to be prone to ‘cheating’ behaviour by asocial clones. Previous work has mainly been based on laboratory strains. In this talk, I will describe work on the genetic, phenotypic and behavioural diversity of natural populations of this fascinating species.

Cette conférence à l’invitation du laboratoire DynAMic s’inscrit dans le cadre du Master BioMANE et est soutenue par le Labex ARBRE

CIAG — Une bioéconomique basée sur la forêt et le bois?

Screenshot 2016-09-26 16.37.43________________________________________________________

Jeudi 8 décembre 2016
Faculté des Sciences et Technologies
Vandoeuvre-lès-Nancy
Amphithéatre 8

L’Inra organise le 8 décembre 2016, à la Faculté des Sciences de Vandoeuvre-lès-Nancy, un Carrefour de l’Innovation Agronomique dédié à l’émergence d’une bioéconomie basé sur la forêt et le bois. Ce CIAg associe également AgroParisTech Nancy et l’Université de Lorraine, dans le cadre du LabEx ARBRE. Alors que la France est le premier pays européen en termes de production de bois (en valeur) sa balance commerciale reste en déficit chronique depuis des décennies (actuellement environ 6 Milliards d’euros par an). Dans ce contexte, le rapport plan Recherche Innovation 2025 pour la Filière Forêt Bois propose de nouvelles pistes novatrices, qui prennent en compte non seulement les nouveaux usages du bois, la place des services écosystemiques, mais également de nouvelles manières d’envisager les relations recherche-innovation dans ce secteur.

En particulier, les concepts développés autour de la bioéconomie, impliquant l’économie circulaire, et la valorisation en cascade des produits, sous-produits et des interactions non linéaires entre acteurs de a filière, offrent un cadre d’analyse renouvelé pour la filière. Le CIAg aura pour objectif de revisiter et d’illustrer les questions d’innovation liées à la gestion des ressources forestières et aux usages du bois.

Les inscriptions (gratuites) seront ouvertes courant Octobre.
Pour plus d’infos..

A vos agendas : colloque annuel du LabEx ARBRE le 18 octobre 2016

ARBRE organise son colloque annuel qui se tiendra le 18 octobre 2016 au centre INRA Nancy-Lorraine.  Les projets multidisciplinaires arrivés à échéance, les projets de valorisation sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets conjoint du RMT FORCE et ARBRE, les actions engagées suite au rapprochement du LIF et du BEF ainsi que les projets de culture scientifique et technique seront à l’honneur cette année.

Cliquez ici pour télécharger le programme détaillé : Colloque annuel ARBRE 2016_ programme finalScreenshot 2016-09-26 09.36.06

ARBRE Conférence — Christine Farcy

banner farcy fr

« Les représentations sociales de la forêt : paradoxes et défis »

Christine Farcy — Chercheur et chargée de cours invitée à l’Université de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique)

Les représentations sociales sont des ensembles organisés d’informations, d’opinions, d’attitudes et de croyances à propos d’un objet donné, en l’occurrence la forêt, constituant un savoir de sens commun partagé par les membres d’une société. Elles sont constituées à partir d’expériences vécues mais aussi de savoirs et modèles de pensée reçus et transmis par la tradition, l’éducation et la communication sociale. Baromètres des perceptions des sociétés, elles constituent un outil particulièrement intéressant dans des situations de mutations sociétales comme celle qui est actuellement en cours et qui voit la foresterie soumise à de puissants moteurs de changement (urbanisation, tertiarisation et globalisation). Après un rappel des conditions et processus impliqués dans l’émergence des représentations sociales, nous présenterons les résultats d’études récentes, analyserons les paradoxes mis en lumière et discuterons des défis posés au forestier et plus globalement à la foresterie.

Rendez-vous le 30 septembre à 13h30 en salle de conférence du site Inra de Champenoux

Romain Koszul de l’Institut Pasteur


Conférence

le jeudi 27 mars

à 14h00 Amphithéâtre 7- Université de Lorraine, Faculté des Sciences à Vandeouvre

 

Dans le cadre des séries de conférence organisées avec le soutien du Labex ARBRE,
Romain Koszul
de l’Institut Pasteur présentera une conférence intitulée Idées sur la diversité de l’organisation des chromosomes en micro-organismes eucaryote ou procaryote“.

Pour lire le resumé en anglais, cliquez ici
_____________________________________________________________________________

Romain Koszul
Génétique des génomes – CNRS/Institut Pasteur, Paris

Romain Koszul est biologiste et ingénieur agronome de formation, ancien élève de l’Université Paris-Sud et d’AgroParisTech. De 2001 à 2004, il prépare un doctorat de biologie à l’Université Pierre et Marie Curie et à l’Institut Pasteur. En 2005, il rejoint le laboratoire de Nancy Kleckner à l’Université de Harvard aux Etats-Unis, où il travaille durant quatre années à l’interface de la physique et de la biologie, sur les propriétés mécaniques et la dynamique des chromosomes. Recruté au CNRS en 2008 en tant que chargé de recherche, il vient de monter l’équipe « régulation spatiale des génomes » à l’Institut Pasteur.

Interaction dynamique entre chromosomes eucaryotes : impact sur la stabilité du génome (DICIG)

Ce projet vise à comprendre les interactions fonctionnelles et mécaniques entre chromosomes, périphérie nucléaire et cytosquelette, ainsi que leur influence sur la stabilité génomique, à travers des approches in vivo et in vitro chez un modèle eucaryote, la levure Saccharomyces cerevisiae. Des études génomiques, combinées à des analyses de microscopie quantitative, permettent aux chercheurs de décrire très finement l’organisation des chromosomes les uns par rapport aux autres, dans différents fonds génétique. L’expérimentation génétique leur permet de mesurer l’importance de cette organisation dans le bon déroulement de processus liés au métabolisme de l’ADN.

Journées techniques truffes 2014


Rencontres entre la recherche
et la filière trufficole

Les 2 et 3 avril 2014

______________________________________________________________________________

l’UMR IaM organise conjointement avec la Fédération Française des Trufficulteurs (FFT), la Fédération Interrégionale des Trufficulteurs du Centre et de l’Est (ITCE), Truffe 54 Lorraine, l’AMPPTL (55) et avec le soutien du LabEx ARBRE les Journées Techniques en Trufficulture.

Les JTT regroupent entre 20 et 30 personnes qui sont les techniciens/ingénieurs spécialisées dans la trufficulture, des chercheurs invités, mais aussi deux ou trois représentants des trufficulteurs de la zone d’accueil et de la FFT.

Que sont les JTT?
Depuis 25 ans la baisse de la production de truffes s’est arrêtée, il existe même une tendance générale d’augmentation de la production. Cette hausse est due en partie à un dispositif d’expérimentation mis en place par la FFT et aux avancées scientifiques entre autres grâce à l’investissement de l’INRA. Depuis 20 ans, 28 techniciens ont été directement impliqués dans le suivi des essais qui représentent aujourd’hui une superficie plantée de 125 ha. Afin de discuter des résultats obtenus par chaque région dans leurs dispositifs expérimentaux, depuis 1992 une rencontre annuelle des techniciens, appelée Journées Techniques Truffes (JTT), a vu le jour.

Pourquoi les JTT en Lorraine
La Lorraine a une longue tradition de consommation et de production de truffes. En Lorraine plusieurs espèces de truffes sont récoltées comme la truffe de Bourgogne (Tuber aestivum), la truffe mésentérique (Tuber mesentericum) mais aussi la truffe noire du Périgord (T. melanosporum). La culture de la truffe noire, en plus de celle de la truffe de Bourgogne, peut donc représenter une réelle opportunité de diversifications pour les agriculteurs et les forestiers Lorrains.

Pour lire plus ..

Veuillez cliquer ici le site Web de JTT2014
Pour le programme de JTT2014